• 01

    Pendant ce temps, au complexe des recherches Kate était accroché sur une chaise.

     

    01

    -          Ou suis-je… essaya de se réveiller Kate

    -          Chut, dit un jeune homme. Je vais faire quelques examens sur toi, ça va être un peu douloureux.

    -          Ne m’approchez pas ! cria Kate.

    -          Tu ressembles tellement à ta mère, dit le scientifique.

    -          Vous connaissez ma mère ?

    -          Elle était si belle, si intelligente… j’étais tellement amoureux d’elle.

    -          S’il vous plait libérez-moi …

    -          Elle me disait que j’étais trop jeune… mais toi tu lui ressemble tellement, il passa une main sur son visage.

    -          Ne me touchez pas !

    -          Tu es aussi coriace que ta mère…  et tu vas finir comme elle. Morte comme une sale garce…

    -          Espèce de sale ! elle ne put continuée qu’on lui mit un torchon dans la bouche.

    -          Je vais prendre un plaisir fou a te torturé… comme ta mère a torturé mon cœur. J’aurais du tuée ton père bien avant ! elle aurait fini par m’aimée… mais non elle as fui tu ne te rend pas compte à qu’elle point se fut dur pour moi de la tuée.

    -          Humm ! essaye de crié Kate.

    -          Ne t’en fait pas, j’essayerais d’être doux avec toi, il caressa sa cuisse. D’abord je vais t’enfoncer cette petite aiguille dans ton joli petit cou pour que tu ne ressentes rien. Et ensuite j’enverrais des décharge Electrique dans ton petit crâne pour voir si ta mère ta donner l’intelligence de la puce, quand elle ta mit au monde.

    -          Hum humm !!! kate s’agita dans tous les sens.

    -          Chut, sa va passer il enfonça l’aiguille dans le cou de kate et pressa sur la seringue, voilà tu vas être une gentille fille et te laisser faire.

    Non loin de là, Ludo chercha désespérément Kate, il arriva à la salle du patron.

    -          Ou est-elle ?

    -          Ahaha, toi aussi ?

    -          Ou est-elle ! je ne le dirais pas trois fois !

    -          Soit elle et déjà morte, soit elle et encore vivante. Et seul moi peut arrêter tout cela !

    -          Ludo avança vers Sven et lui mit sont flingue sur le front, amène-moi à elle de suite !

    -          Bien, suis-moi.

    -           J’espère pour toi qu’elle est vivante !

    -          Je l’espère aussi, sa voudrait dire qu’elle a des données de puce en elle.

    -          La ferme ! avance !

    Sven commença à avancer pour amener Ludo vers Kate mais pendant ce temps Kate se faisait torturé dans la même salle.

    -          Chut, tu as bien des données de la puce cela veut dire que tu ne vas pas mourir.

    -          Allez crever saloperie, cracha kate sur l’homme qui la torture.

    -          Il la gifla violement, la prochaine fois que tu me crache dessus, alors que je t’ai enlevé le Bayon je te tue !  peu importe les conséquences.

    -          Allez en enfer, saloperie.

    Ludo défonça la porte accompagné de sven.

    -          Lâchez là où je vous tue.

    -          Elle a bien des données de puce en elle monsieur, dit le ravisseur.

    -          La ferme !  cria Ludo, libérez là.

    -          Le ravisseur regarda sven, hum ?

    -          Faites ce qui dites, dit Sven.

    -          Bien, il libéra ses liens.

    -          Espèce de fils de pute ! Kate lui mit un coup de pied dans la mâchoire.

    -          Kate ! cria Ludo, vient ici aux lieux de te battre.

    -          Non, je vais le tué, il a tué ma mère !

    -          Kate, ne devient pas un monstre comme lui.

    -          Non tu as raison, je vais le faire souffrir, kate analysa le corps de son agresseur et en quelques secondes elle donna de violant coup de couteau. Tu vas souffrir, tout en te vidant de ton sang petit a petit. Tu as 5 minutes pour aller à l’hôpital, sinon tu vas mourir.

    -          Arg… il s’effondra par terre.

    -          Je suis époustouflé mademoiselle Kate, vous réfléchissez rapidement.

    -          La ferme ! ludo frappa Sven qui tomba  par terre.

    -          Pourquoi as-tu fait ça ? demanda Kate

    -          Ne t’en fait pas, les autorités compétente vont venir, le grand centre n’était pas au courant de leurs agissement. A mon avis, ils vont soit se faire tuer soit disparaitre.

    -          Quand c’est qu’ils vont arriver ? dit Kate.

    -          Dans plusieurs minutes, allons-nous mettre à l’abri.

    Kate et ludo se dirigea en dehors du centre, mais kate s’effondra par terre.

     

    01

    -          Kate ! cria Guillaume, il se jeta sur elle pour la rattraper. Ça va allez je suis là, tu m’entends ? dit Guillaume en caressant ses cheveux.

    -          Guillaume, je suis désolée dit-elle en pleurant.

    -          Non pitié ne pleure pas, il passa son doigt sur sa peau pour essuyez ses larmes.

    -          Je voulais juste te protéger… mais tu sais je t’ai toujours aimé…

    -          Chut, repose toi tu es fatiguée on en discutera après.

    Kate s’endormit dans les bras de guillaume, et non loin de là le grand patron arriva pour arrêter sven.

    -          Vous allez payer pour ce que vous avez fait, sa ne se passera pas comme ça.

    -          Vous ne comprenez pas, elle as l’intelligence de n’importe qu’elle ordinateur.

    -          Je m’en contre fiche, le centre et la pour aider les personnes pas leurs faire du mal.

    -          Lâchez-moi ! cria Sven.

    -           Monsieur, ford ?

    -          oui ? demanda Guillaume tout en ne lâchant pas du regard Kate.

    -          J’ai appelé les urgences, tout vas bien se passé.

    -          Bien merci.

    Kate était à l’hôpital encore évanoui avec Guillaume à ses côtés. Après plusieurs heures elle se réveilla enfin, tout en étant perturbée de l’endroit où elle avait atterrie.

    -          Que va-t-il se passer maintenant ? demanda Kate.

    -          Le centre m’a proposé de travailler avec eux, pour empêcher aux autres centres de faire pareil.

    -          Est qu’as-tu dis ?

    -          Qu’il fallait que j’en parle a ma femme.

    -          Ta… Kate begaya.

    -          Enfin, du moins si elle le veut, il se mit à genou et la regarda avec un sourire aux lèvres Kate bluebella veut tu m’épouser ?

    -          Oh … des larmes coulèrent de sa joue. Bien sûre que je le veut, elle essaya de se lever mais guillaume la prit dans ses bras.

    -          Je suis désolée madame Ford, mais il faut que vous vous reposer pour le mariage. Je m’occupe de tout.

    -          Guillaume … je t’aime tellement…

    -          Repose-toi, je reviens vite.

    -          D’accord, elle l’embrassa et s’endormit rapidement.

    Plusieurs mois passèrent rapidement, Kate avait accepté l’offre que le centre lui avait proposé, mais avant ça elle voulait fêter son mariage et sa lune de miel dignement. Elle était devenu très proche de cheryl, après tout cheryl avait fait tout sa a cause du centre, elle ne pouvait pas lui en vouloir.

     

    01

    -          Comment tu me trouve ?

    -          Magnifique ! j’aimerais tellement te ressembler, dit cheryl.

    -          Arrête tu es magnifique… dit Kate en le regardant avec jalousie.

    -          Bon tu es prête ?

    -          Un peu anxieuse, mais oui.

    Kate arriva devant l’autel stresser et ravis de voir Guillaume la regardant avec amour. La cérémonie se passa rapidement, ils étaient enfin marié. Kate avait passé une magnifique lune de miel et elle découvrit avec joie que le centre n’était pas aussi horrible qu’on l’avait fait croire, elle prospéra dans les recherches pour luttant contre les maladies ou tout autre sujet sensible. Elle était enfin heureuse et pouvait mener la vie dont elle avait tant rêvait.

    -          Guillaume, je suis si heureuse, assis sur le toit elle caressa son ventre en souriant.

    -          Moi aussi chérie, il l’embrassa tendrement.

     

    Fin !

     

    « chapitre 5 : la fin du centreSommaire »

    Tags Tags : , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :