• 01

    Camille et Mandi courra comme jamais, ils tombèrent sur  les deux frères accompagnée d’une femme.

    -          Jean, mike !  courrez, on est suivit.

    -          Par-là ! dit la jeune femme.

    -          On peut lui faire confiance, dit camille ?

    -          Oui !

    -          Bien… mandi suis la jeune femme, qui êtes-vous ?

    01

     

    -          Ama lang, je suis emprisonnée depuis plusieurs semaines ici.

    -          Comment connaissez-vous les lieux, aussi bien.

    -          Ce n’est pas mon premier coup d’essai …. J’essaye de m’échapper depuis plusieurs semaines, mais à chaque fois… on me rattrape.

    -          Et pourquoi ne vous tue-t’ elle pas ?

    -          Je ne sais pas… je dois avoir une quelconque utilité.

    -          Oui, ben en tout cas nous si on nous attrape, elle nous tuera…

    -          Pas sûre, vous dormez depuis deux jours, si elle voulait vous tués cela fait longtemps que sa serait fait.

    -          Hmmm… Mike réfléchit, et si elle avait besoin de nous, pour nous transformer en ces choses ?

    -          Pourquoi ne pas m’avoir transformé avant alors ?

    -          Peut-être qu’on ne peut que, si on et anéanti ou autre chose dit ama pensive.

    -          Elle a réussi a transformer ces choses, pourquoi pas nous ? on et peut être le seule remède dit camille.

    -          On serait les seules, qui ne pourrait être infecté… hmmm la théorie et tout as fait faisable dit Mike.

    -          Mais pourquoi ne pas nous tuer alors, si on est le seule obstacle ? dit jean.

    -          Elle veut  peut être remettre tout ça en état, qui sais elle as lancer cette maladie sans le vouloir si sa se trouve.

    -           Alors pourquoi, ces choses nous chassent ?

    -          Elle ne peut, peut-être pas les contrôler, ou pire une chose et peut être au-dessus d’elle, Dit Ama complétement paniquée.

    -          Non, c’est clair qu’elle les contrôles, ça se voit ils ne l’attaquent pas, elle leurs donnes des ordres. Qu’elle en a marre de cette situation oui, mais je ne pense pas qu’elle et une personne au-dessus d’elle dit jean.

    -          Je suis complétement perdu soupira camille, je ne sais pas si j’ai envie de continuer tout ça.

    -          Camille, resaisie toi dit Mandi, tout vas bien se passer, j’en suis sûre.

    -          Si j’étais vous, je ne parlerais pas aussi vite une voix grave résonna.

    Tout le monde se regarda, sans vouloir se retourner. Qu’allait-il se passer ?

    -          Voyons, vous fuyez depuis des heures, et vous n’osez même pas vous tourner. Un rire gras résonnait.

    -          ama regardait jean les yeux vides elle était effrayer.

    -          Ama… ma douce es chère Ama… combien de fois devrais-je te récupérer…

    01

    -          Désolée… souffla doucement Ama effrayée.

    -          Pas autant que moi… la voix féminine se fit plus douce, des ongles se planta sur la joue d’ama. Tu vas me suivre ,si tu ne veux pas que tes amies meurt dans d’atroces souffrance.

    -          Oui… la voix d’ama fut de plus en plus larmoyante.

    Personne n’osez bouger, ils regardèrent tous du coin de l’œil la main qui passa sur le visage d’ama. 

    -          Jean se décida enfin à bouger, laissez là ! mais il se rendait compte qu’aucun de ses membres ne bougea.

    -          Surprit ? j’ai cette étonnant pouvoir, donc si tu ne souhaites pas que je brise un a un tout tes muscle ou tes os, je te conseille de te taire !

    -          Comment est-ce possible… dit Camille effrayé.

    -          Il serait préférable, que tu n’en sache rien …

    En un instant Ama avait disparu et tout le monde se retrouva écroulé par terre.

    -          Jean et mike vous allez bien ? demanda Mandi en se relevant

    -          Humm… jean et mike se regardèrent, oui je pense dit jean.

    -          de même dit Mike, et vous ?

    -          je mentirais, si je ne disais pas que je suis toutes chamboulé dit mandi.

    -          De même affirma Camille.

    -          Pourquoi elle retient Ama prisonnière ?

    -          Je ne sais pas … elle a peut-être des informations compromettante.

    -          Si je connaissais une personne qui avait des informations compromettante sur moi et que je pouvais la tuer, je le ferais sans hésiter. Dit jean pensive.

    -          Ah moins que … et si Ama était la personne qu’elle aimait ? dit Mandi en soupirant.

    -          Oui sa se tient… mais Ama nous l’aurais dit ? demanda Mike

    -          Pas sûre… si sa se trouve elle ne sait rien, dit Jean en se grattant la tête.

    -          Bon … dit Camille en regardant tout autour de lui, il faut qu’on sorte d’ici !

    -          Et Ama ? cria Jean surprit !

    -          Tu vois bien qu’elle ne risque rien… dit Mandi en essayant de le rassurer.

    -          Oui, mais pour combien de temps ! elle mérite qu’on l’aide.

    -          Ecoute, je comprends que cela te fasse mal de la laisser partir comme ça. Mais elle n’est pas en danger, et elle et protéger. Nous on risque de mourir, chaque secondes passé ici,  il faut qu’on retourne s’abriter et surtout améliorer notre camp. Une fois qu’on sera prêt on pourra la faire sortir, on as sous-estimé les compétences de cette femme. Si on meurt ici, on ne pourra plus rien faire pour elle tu comprends ?dit mandi en souriant.

    -          Mandi… c’est la première fois que tu tiens des propos aussi intelligents depuis que l’on s’est rencontré.

    -          Il faut bien une fois à tout…

    -          Et pour Nara, Ian, tris et Melinda ? demanda Camille.

    -          Comme la si bien dit Mandi, trouvons la sortie en premier, si on les trouves tant mieux. Sinon… il faudra qu’on parte. Dit Mike attristé…

    -          Bien faisant comme ça dit Camille.

    -          De toute façon, on reviendra ! dit Mandi en serrant le poing !

    -          Et si il cherche à nous retrouver ? dit Camille pensif.

    -          On as que leurs laisser un mot sur le mur ! dit Mike

    -          Et comment ? dit jean .

    -          Une pierre contre de la pierre, laisse une trace blanche. On utilisera ce principe comme de la craie !

    -          Bonne idée, on va faire ça !  dit Mandi.

    Les 4 jeunes camarades écrivaient le plus rapidement possibles : «  on et partit filer vite d’ici signé :  Jean, Mike, Mandi et Camille.

    -          Bien allons-y ! dit Mike en tirant Mandi par la main.

    « Chapitre 202 »

    Tags Tags : , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :