• 02

    Une semaine avant la réception du mail.

    02

     

    -          Kate, voyons calme-toi !

    -           Comment veut tu que je me calme, je dois procéder à une ablation. Je ne sais même pas comment je vais faire cela…

    -          Cela viendra tout seule, respire un peu et  concentre toi tu vas réussir à le faire.

    -          Et si je n’arrive pas…

    -          Je serais là je t’aiderais, ne te fait pas de mouron pour rien. Rentre dans la salle, et opère !

    -          Bien …

    Kate trembler énormément, quand elle vu le corps du patient allonger sur la table. Elle repenser a la propriétaire tué, elle se dit que si ça se trouve elle pourrait tuer l’homme sans faire attention.

    -          Respire, elle prenait une grande bouffé d’air, et ferma les yeux. Bien, commençons.

    -          le patient a un cancer du rein, nous devons donc faire une ablation de la tumeur.

    -          d’accord. 

    -          Est-ce que cela va allez ? demande Guillaume essayant de la rassurer.

    -          Oui… bien monsieur Guillaume, les outils chirurgicaux sont prêt ?

    -          Oui.

    -          Commençons alors.

    Kate regarda le corps et eu un flash qui lui traversa l’esprit, ses yeux jadis bleu devenais vert pale. Guillaume remarquant ça, resta bouche-bée. Cela ne resta pas longtemps juste le temps qu’elle se concentre, mais cela fut spectaculaire. Une fois l’opération fini son frère l’appela, il se précipita donc à l’abris des regards mais Kate essaya de le suivre quand même.

    -          Qu’est-ce qu’il manigance… cela fait quelques jours qu’il est bizarre.

    Elle n’entendit rien de l’appel, juste les réponses de guillaume.

    -          Mademoiselle Kate Amertume et attendu a la salle opératoire B, Mademoiselle Kate Amertume.

    -          Bon sang ! je finirais bien par savoir ce que tu manigance Guillaume…

    Kate se dirigea vers la salle opératoire, tout en pensant a guillaume.

    -          Mademoiselle Kate, nous devons effectuer un retrait d’une vésicule biliaire.

    -          Bien, laissez-moi lire le dossier.

    En quelques secondes le dossier était lu et elle ne tarda pas à opérer, la jeune femme allongée sur la table. Elle sorti de nouveau, et heurta Guillaume de plein fouet.

    -          Bon sang, vous ne pouvez pas...

    -          Ben alors kate, tu ne regardes pas ou tu marches.

    -          C’est a moi de te dire ça ! pendant que tu paresse, je me tape tout le boulot.

    -          Ah ! ben ça alors, ça fait toujours plaisir.

    -          Tu m’énerve, pousse toi.

     

    02

    Kate partit énerver du culot de guillaume.

    -          Mademoiselle Kate, un patient vous attend dans la salle de consultation.

    -          Bien j’y vais de ce pas.

    Cela amuser Kate d’avoir autant de responsabilité, mais cela la fatigué énormément. Elle arrivait à reconnaitre, les symptômes justes à la description. De plus elle arrivée à s’adapter à toutes situation.

    -          Kate, je te chercher dit guillaume en souriant.

    -          Désolée pas le temps, je bosse… elle lui tourna le dos.

    -          Mais enfin, qu’est ce qui t’arrive… je voulais passer du temps avec toi.

    -          Je te l’ai dit … pas le temps.

    Elle sentait sa respiration se couper, et son cœur se serrer. Sa y et elle en était sure, elle était tombée amoureuse de Guillaume. Et contre tout attente elle se l’interdit, elle ne voulait ni souffrir, ni former un couple parfait comme les films qu’elle regardait.

    -          Kate ça suffit !!! il la bloqua contre le mur.

    -          tu as trois secondes pour t’enlever, sinon je vais te faire passer l’envie de recommencer le pouls de Kate s’accéléra, le contact était trop intense pour elle.

    -          Kate, pitié je ne sais pas ce que je t’ai fait… mais je m’en excuse.

    D’un geste rapide et gracieux elle arrivait a s’enlever de l’étreinte de guillaume

    -          Guillaume… je n’ai juste pas le temps, si tu veux parler, on se verra ce soir.

    -          Bien … guillaume sentit une haine monter en lui, mais il essaya de se calmer. Je t’attendrais, à ce soir.

    « 0103 »

    Tags Tags : , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 14 Juillet 2015 à 16:37
    Elle met tt les nerfs quand même Kate là ! Il veut te parler didiouuuu ><
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :