• Chapitre 6 : du chantage a haut niveau !

    Chapitre 6 : du chantage à haut niveau !

     

     

    -          Alors ma chère Alice, on se cache !

    -          Que veux-tu …

    -          Vois-tu … je suis le cousin de Cassandra.

    -          Tu es quoi ?!

    -          Oui, et quand elle m’a dit qu’une jeune fille pleine d’audace se permettais de lui voler son copain. Je me suis dit que j’allais venir pour lui faire un peu peur. Mais je ne m’attendais pas à te voir toi !

    Chapitre 6 : du chantage a haut niveau !

    -          Je ne vole personne ! elle s’est mis sa tout seule dans sa tête.

    -          Paul te regarde comme si il t’aimait amoureusement, et c’est pareil pour toi ! dit Cassandra

    -          Et alors ? ça ne veut pas dire que je vais sortir avec lui.

    -          De toute façon, tu n’as pas le choix !

    -          De quel droit oses-tu ! me…

    -          Te ? il s’approcha d’elle en la regardant méchamment.

    -          Je ne suis plus à ta bonne !  les amies comme toi on les vire à grand coup de pompe au cul.

    -           Tu as pris de l’audace, ma chérie ! et j'adore sa...

    -          Je ne suis pas ta chérie !

    Il lui mit une violente gifle !

    -          C’est moi qui décide ce que tu es !

    -          Va te faire foutre ! elle lui cracha dessus. Je me suis débarrasser de toi, et si je dois sortir avec Paul ce n’est pas toi, qui me fera peur c’est claire ?

    -          Je crois que tu n’as pas compris ! il la prit par le cou.

    -          Non ! Cassandra arrête ça ! elle n’as rien fait. Si tu veux qu’elles ne sortent pas avec lui demande lui gentiment, mais pas ça.  

    -          Mélanie, si tu ne le supporte pas , tu peux toujours sortir des toilette et faire comme si tu avais rien vu !

    -          Humpff …

    -          Oublie jamais sa Mélanie dis Alice en s’étouffant, car si elle me le fait à moi elle peut le faire à toi !

    -          Bon ça suffit ! Repose là dit Cassandra. Elle à raison je voulais juste la faire peur.

    -          Très bien lâcha-t-il Alice. mais  n’oublie pas Alice, il lui murmura quelque chose à l’oreille.  Et fait les bon choix !

    Chapitre 6 : du chantage a haut niveau !

    -           Je m’en vais Cassandra, désolé d’avoir étais aussi rude. A bientôt Alice !

    -          Elle ne bougea plus tétaniser. Je …

    -          Ecoute … je ne savais pas dit Cassandra.

    -          Je sais …

    -          Je ne voulais pas en venir là, je pensais qu’il allait te lâcher et c’est tout.

    -          Je sais aussi …

    -          J’aime vraiment Paul … donc rend moi ce service t’en approche pas ! sinon ce sera moi qui m’occuperai de toi.

    -          Je ne risque jamais de faire partit de votre bande ! tu es bien plus qu’une peste Cassandra.

    -          Cassandra … tu pourrais au moins lui parler gentiment, avec ce qui c’est passer ! dit Mélanie.

    -          Non ! pas quand il s’agit de Paul.

    -          Tu sais quoi Cassandra ! je ne le toucherais pas à ton Paul, mais j’espère que si tu sors avec lui. Il se rendra compte à quelle point tu es un vrai salope !

    Elle partit sur le coup des wc.

    -          Alice on te chercher !

    -          Ce n’est pas le moment Lolita, je veux être seule. Et ne t’en fait pas je ne trainerais pas avec eux !

    -          Alice ? dit Alexandre.

    -          Rendez-moi un service !  laissez-moi tranquille merde !   

    On vit partir Alice, énerver. Ne comprenant pas ce qui c’était passer, Alexandre se dirigea vers les toilette.

    -          Qu’est-ce que vous avait fait bande de salope !

    -          On a rien fait !

    -          Oui on a rien fait ! dit Mélanie

    -          Pourquoi elle est comme ça alors ?

    -          Ou tu lâche ma cousine, ou je te fais la peau c’est claire ?

    Alexandre se tourna rapidement.

    -          Ne te mêle pas de ça ! je ne sais pas ce qu’as fait ta cousine encore. Mais si jamais elle, lui a fait du mal. Je la tue !

    -          Amuse toi à la toucher, est c’est moi qui te tue.

    Entendant crier Lolita et moi entrons dans les toilettes.

    Chapitre 6 : du chantage a haut niveau !

    -          Alexandre arrête ! dit lolita ne prêtant même pas attention à l’homme à côté de Cassandra qui baissa la tête.  Je ne sais pas ce qu’as fait ta cousine mec ! mais ce n’est pas un ange, donc si tu ne veux pas qu’elle soit renvoyée tu devras lui apprendre la politesse !

    Lolita sorti de la pièce, toujours sans avoir vu le visage du soit disant « cousin de Cassandra »

    -          Pourquoi il et rentrer au toilette au fait ?

    -          Il était en train de regarder la fenêtre, avec ses lunettes de cowboy à la noix là dit je.  Puis il a entendu crier donc il est rentré.

    -          On s’enfou de ça ! il faut retrouver Alice, si elle fait une bêtise je ne me le pardonnerais pas.

    -          Tu n’auras pas besoin d’attendre longtemps on va en cours, elle sera sûrement là-bas !

    Sauf qu’une fois entrer en cours elle n’y était pas, lolita avait demandé aux professeurs, si elle savait quelque chose. Mais elle avait juste dit qu’elle était malade et qu’elle était rentrée chez elle.

    -          Ce n’est pas normal ! si elle était malade, elle me l’aurait dit.

    -          Pourvu qu’elles lui ont rien fait ! dit Alexandre.

    -           Ecoute Alexandre, faudrait dire à Paul de dire à Cassandra ces 4 vérités, car là ça devient horrible.

    -          Oui tu as raison.

    On écouter rien aux leçons, notre seule sujet de conversation était Alice. Il fallait qu’on sache, Lolita elle, avait décidé qu’on vienne avec elle. Vu qu’elles étaient en colocation toutes les deux, elle savait qu’elle la retrouverait à la maison.


     mais qui es donc ce mystérieux inconnue =o 

     

    « 3537 »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 30 Décembre 2013 à 20:36
    méchante va tu comptais couper là !! :p vilaine
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :