• 03

    03

    C’est sous les yeux effarouché de tout le monde qu’elle prit Alice par le bras pour l’emmener avec elle. Ce à quoi tout le monde se ruée vers moi, pour me demander ce qui c’était passer. C’est après de nombreux : « elle va vite comprendre. » Ou des « la pauvre ! » que les gens partirent faires leurs activité.
    - Sasha !
    - Hum ? un gros boum eu lieux. Aie
    - Pardon, que fait Alice avec ces deux pestes ?
    - Calme-toi Lolita !
    - Non je ne me calme pas ! si jamais elle …
    - Lolita ! Alexandre lui caressa le cou, ce qui l’empêcha de continuer à parler.
    - Elle a dit qu’elle va rester 3 jours avec elle pour leurs prouver que c’est des pestes ! Ne t’en fait pas.
    - Si elle touche à un de ses cheveux, je te jure qui va avoir du sang sur les murs !
    - Elle et grande, elle sait se défendre !
    - Alexandre, elle prit une voix toute gentille. Tu sais que je t’adore ?
    - Oui
    - Alors tu es gentil, tu la ferme ! je la connais mieux que toi, et elle est trop naïve.
    - Elle se rendra vite compte, qu’elles ne doit pas rester avec elles !
    - Je le sens pas … avoua Lolita.
    - Bizarrement, je pense que tu as raison, avoua à son tour Alexandre.
    - On fait quoi alors ? repris Lolita
    - Je te pari, tout ce que tu veux qu’elles font sa pour qu’elles s’éloignent de Paul ! affirmé-je.
    - Et si elles découvrent, qu’elle ne s’éloignera pas ? fit Lolita inquiète.
    - … je ne préfère pas imaginer.
    - Non je ne le permettrais pas. Alexandre serra le poing.
    - Calme toi dis-je tranquillement. Si sa se trouve on s’inquiète pour rien.


    Non loin de là Cassandra et Mélanie Amena Alice prêt des toilettes.
    - Pourquoi on va au toilette ?
    - Pour se remaquiller !

    03


    - Bien sûr … suis-je bête ! ironisa-t-elle.
    - Tu en veux ? lui demanda Mélanie, en lui tendant un rouge à lèvre.
    - Non merci.
    - Dit moi Alice, as tu un copain ?
    - Euh … elle resta froide sur ce sujet. Ça n’a aucune importance.
    - si on devient amie, on voudrait bien savoir non ?
    - on ne l’ai pas encore… et non je n’ai pas de copain.
    - Mélanie et moi non plus. On se dit qu’on prendra un homme, avec un grand « H »
    - Il y en a plein pourtant…
    - Non, ils sont trop gamins pour nous.
    - Comment ça ?
    - Tu vois par exemple un homme, qui a des poil sur le torse, un caractère assez trempé. Qui pourrais t’emmener sur sa bécane de jour comme de nuit !
    - Et c’est tout ?
    - Oui, bon bien sûr, il faudrait qu’il nous emmène faire le shopping aussi. Mais aussi qui nous payent de temps en temps, quelques vêtements. Pour qu’on se sente aimer tu vois !
    - Un mec bourré de thune quoi !
    - Oui on peut dire ça comme ça. Ajoute Cassandra
    - Moi j’aimerais qui soit doux et tendre.
    - Roh Mais Mélanie, tu casse tout !

    03


    - Pourquoi tu dis sa rappliqua Alice. Si elle aime les gentils garçons c’est son choix.
    - Mais un mec gentil ! c’est louche.
    - Pas forcément.
    - Les filles voient toujours l’homme parfait ! moi je veux un viril qui me traitre, comme une femme.
    - En te prenant sur le capot de sa magnifique décapotable, rigola Alice.
    - Oh oui ! pas bête. Dit, sérieusement Cassandra.
    - … Alice n’en cru pas ses oreilles. Mélanie , dit moi y as-t-il un homme qu’il te plait dans le lycée !
    - Non ! affirma Cassandra.
    - Excuse-moi, mais je parle a Mélanie, pas à toi.
    - Il faudrait être idiote d’aimer un lycéen, ils sont tous idiot et immature. A part peut être Paul.
    - … oui faudrait être débiles d’aimer un lycéen … Mélanie baissa la tête.
    - Hum … tu sais Mélanie. ce n’est pas contre toi Cassandra mais… Bon sang Mélanie, tu n’as plus 6 ans, ne suit pas ce qu’on te dit, de peur du jugement des autres. Si tu aimes un homme, qu’il soit du lycée ou non assume le ! si Cassandra aime pas c’est tant pis pour elle, c’est ton amie, si elle tient vraiment à toi elle respectera ton jugement.
    - Non mais ! comment tu lui parle ! elle n’est pas débile, elle sait juste ce qui es bon !
    - Écoute-moi bien Cassandra, s’approcha Alice dangereusement d’elle. Ce n’est pas parce que pour toi aimer un lycée et idiot, que sa veux dire que ça l’est ! Mélanie te suis peut être comme un toutou elle se tourna vers Mélanie. Désolé … mais c’est vrai Mélanie.  elle se retourna vers Cassandra,Que sa veux dire que tu dois la mouler en ton images. Respect ses choix !
    - Ne te mêle pas de la vie de Mélanie !
    - Je m’en mêle car tu cherches un toutou pour remplacer ton père qui n’est jamais là ! est-ce n’est pas en l’empêchant de voir un homme, que tu la garderas à tes coté chaque jours de ta vie. De plus là tu ne peux pas nier que tu te comportes comme une peste !
    - C’est elle qui as choisi de ma suivre ! pas moi.
    - … Mélanie fut sous le choc.
    - Oui possible, mais n’oublie pas qu’elle as un cœur. Chaque être humain et différent, la moule pas comme à ton image, ça ne deviendra jamais ta poupée Barbie.
    - C’est toi qui ose dire ça ?
    - Pardon ?
    - Tu es la femme la plus soumise, et tu oses lui donner des leçons !
    - Peut-être avant ! mais je le suis plus.

    03


    - Tu en es sûr ? une voix d’homme retentit.
    - Comment as-tu pu faire sa Cassandra ! tu es complétement folles ! de l’avoir fait venir ici.


     

    et voilà la suite 

    évite une pierre bon, ok ok je vous laisse sur un suspense de merde ! mais c'est pour que le nouveau chapitre vous fasse titiller les poil des fesses ! 

    Lolita pose cette hache, attend il y aura plein de photo d'Alexandre après tout nu

    fuit je t'ai menti mouahahaha se prend une pierre aiiiiiieeee :'(


    votre commentaire
  • Chapitre 6 : du chantage à haut niveau !

     

     

    -          Alors ma chère Alice, on se cache !

    -          Que veux-tu …

    -          Vois-tu … je suis le cousin de Cassandra.

    -          Tu es quoi ?!

    -          Oui, et quand elle m’a dit qu’une jeune fille pleine d’audace se permettais de lui voler son copain. Je me suis dit que j’allais venir pour lui faire un peu peur. Mais je ne m’attendais pas à te voir toi !

    Chapitre 6 : du chantage a haut niveau !

    -          Je ne vole personne ! elle s’est mis sa tout seule dans sa tête.

    -          Paul te regarde comme si il t’aimait amoureusement, et c’est pareil pour toi ! dit Cassandra

    -          Et alors ? ça ne veut pas dire que je vais sortir avec lui.

    -          De toute façon, tu n’as pas le choix !

    -          De quel droit oses-tu ! me…

    -          Te ? il s’approcha d’elle en la regardant méchamment.

    -          Je ne suis plus à ta bonne !  les amies comme toi on les vire à grand coup de pompe au cul.

    -           Tu as pris de l’audace, ma chérie ! et j'adore sa...

    -          Je ne suis pas ta chérie !

    Il lui mit une violente gifle !

    -          C’est moi qui décide ce que tu es !

    -          Va te faire foutre ! elle lui cracha dessus. Je me suis débarrasser de toi, et si je dois sortir avec Paul ce n’est pas toi, qui me fera peur c’est claire ?

    -          Je crois que tu n’as pas compris ! il la prit par le cou.

    -          Non ! Cassandra arrête ça ! elle n’as rien fait. Si tu veux qu’elles ne sortent pas avec lui demande lui gentiment, mais pas ça.  

    -          Mélanie, si tu ne le supporte pas , tu peux toujours sortir des toilette et faire comme si tu avais rien vu !

    -          Humpff …

    -          Oublie jamais sa Mélanie dis Alice en s’étouffant, car si elle me le fait à moi elle peut le faire à toi !

    -          Bon ça suffit ! Repose là dit Cassandra. Elle à raison je voulais juste la faire peur.

    -          Très bien lâcha-t-il Alice. mais  n’oublie pas Alice, il lui murmura quelque chose à l’oreille.  Et fait les bon choix !

    Chapitre 6 : du chantage a haut niveau !

    -           Je m’en vais Cassandra, désolé d’avoir étais aussi rude. A bientôt Alice !

    -          Elle ne bougea plus tétaniser. Je …

    -          Ecoute … je ne savais pas dit Cassandra.

    -          Je sais …

    -          Je ne voulais pas en venir là, je pensais qu’il allait te lâcher et c’est tout.

    -          Je sais aussi …

    -          J’aime vraiment Paul … donc rend moi ce service t’en approche pas ! sinon ce sera moi qui m’occuperai de toi.

    -          Je ne risque jamais de faire partit de votre bande ! tu es bien plus qu’une peste Cassandra.

    -          Cassandra … tu pourrais au moins lui parler gentiment, avec ce qui c’est passer ! dit Mélanie.

    -          Non ! pas quand il s’agit de Paul.

    -          Tu sais quoi Cassandra ! je ne le toucherais pas à ton Paul, mais j’espère que si tu sors avec lui. Il se rendra compte à quelle point tu es un vrai salope !

    Elle partit sur le coup des wc.

    -          Alice on te chercher !

    -          Ce n’est pas le moment Lolita, je veux être seule. Et ne t’en fait pas je ne trainerais pas avec eux !

    -          Alice ? dit Alexandre.

    -          Rendez-moi un service !  laissez-moi tranquille merde !   

    On vit partir Alice, énerver. Ne comprenant pas ce qui c’était passer, Alexandre se dirigea vers les toilette.

    -          Qu’est-ce que vous avait fait bande de salope !

    -          On a rien fait !

    -          Oui on a rien fait ! dit Mélanie

    -          Pourquoi elle est comme ça alors ?

    -          Ou tu lâche ma cousine, ou je te fais la peau c’est claire ?

    Alexandre se tourna rapidement.

    -          Ne te mêle pas de ça ! je ne sais pas ce qu’as fait ta cousine encore. Mais si jamais elle, lui a fait du mal. Je la tue !

    -          Amuse toi à la toucher, est c’est moi qui te tue.

    Entendant crier Lolita et moi entrons dans les toilettes.

    Chapitre 6 : du chantage a haut niveau !

    -          Alexandre arrête ! dit lolita ne prêtant même pas attention à l’homme à côté de Cassandra qui baissa la tête.  Je ne sais pas ce qu’as fait ta cousine mec ! mais ce n’est pas un ange, donc si tu ne veux pas qu’elle soit renvoyée tu devras lui apprendre la politesse !

    Lolita sorti de la pièce, toujours sans avoir vu le visage du soit disant « cousin de Cassandra »

    -          Pourquoi il et rentrer au toilette au fait ?

    -          Il était en train de regarder la fenêtre, avec ses lunettes de cowboy à la noix là dit je.  Puis il a entendu crier donc il est rentré.

    -          On s’enfou de ça ! il faut retrouver Alice, si elle fait une bêtise je ne me le pardonnerais pas.

    -          Tu n’auras pas besoin d’attendre longtemps on va en cours, elle sera sûrement là-bas !

    Sauf qu’une fois entrer en cours elle n’y était pas, lolita avait demandé aux professeurs, si elle savait quelque chose. Mais elle avait juste dit qu’elle était malade et qu’elle était rentrée chez elle.

    -          Ce n’est pas normal ! si elle était malade, elle me l’aurait dit.

    -          Pourvu qu’elles lui ont rien fait ! dit Alexandre.

    -           Ecoute Alexandre, faudrait dire à Paul de dire à Cassandra ces 4 vérités, car là ça devient horrible.

    -          Oui tu as raison.

    On écouter rien aux leçons, notre seule sujet de conversation était Alice. Il fallait qu’on sache, Lolita elle, avait décidé qu’on vienne avec elle. Vu qu’elles étaient en colocation toutes les deux, elle savait qu’elle la retrouverait à la maison.


     mais qui es donc ce mystérieux inconnue =o 

     


    1 commentaire
  • 01

    01

    -          Alice a une moto ? demanda Alexandre émerveillé devant l’engin.

    -          Non pourquoi ?

    -          Il y a une moto devant la maison.

    -           Oh ! elle courra dans la maison

    -          Lolita ! il courra aussi en ayant peur qu’elles ne soient toutes les deux en danger.

    Un homme assez séduisant, était assis sur le canapé, en regardant la télévision.

    -          Bonjour !

    -          Victor ! dit-elle énerver !

    01

    Alexandre chercha partout, voyant comment Lolita était énervé, il se jeta sur l’homme.

    -          Ou et Alice ? tu lui as fait quoi ? si tu lui as fait du mal je te jure que …

    -          ALEXANDRE, MAIS BON SANG ! 

    -          Quoi ?

    -          Lâche-le ! il ne t’a rien fait.

    -          Mais tu as …

    -          Oui … il m’énerve, il sait que je n’aime pas quand il fou ses godasse sur mon magnifique tapis !

    -          Ah … je dis Alexandre, devant les yeux amusé de Victor. désolée….

    -          Ce n’est pas grave, je te pardonne. Et pour ton information Lolita, ton tapis il et pas magnifique… c’est un tapis quoi.

    -          Je vais t’arracher les yeux, et te les coller au sol. Pour voir si il et pas magnifique mon tapis !

    -          On s’égare là ! dis-je.

    -          Bonjour ! charmante jeune fille.

    -          Et je le re, répète on s’égare répétais je de nouveau.

    -          Ou es Alice ? elle a du se faire embêter au lycée, elle et partit comme une folle.

    -          Ah bon ? dit-il avec une voix plus aiguë.

    -          Toi ! tu sais quelque chose ! parle !!!

    -          Quand on confit quelque chose, je le garde en secret !

    -          C’est mon amie !

    -          Et ?

    01

    -          Tu vas parler oui !

    -          Non ! tu le sais que je ne dirais rien. Maintenant si tu le permets, je vais faire assoir nos invité car le repas et prêt.

    -          Comment sais-tu qu’il y aurait des invités ?

    -          Vu comment tu panique, je me doutais que tu amènerais du monde.

    -          ALICE !!!!!!!!!!!

    -          Laisse là ! elle a besoin de repos.

    -          Faut qu’elle mange !

    -          Oui, mais tranquillement, sans que tu lui pose 1000 questions.

    01

    -          Si sa se trouve elle s’est fait violé dans les toilettes, et tu me dit de ne pas m’inquiétais.

    -          Si elle se serait faite violé dans les toilettes, tu m’aurais vu débarqué au lycée et démonté le gars.

    -          Vous sortez ensemble ? demanda Alexandre.

    -          Non je suis juste, un très bon ami protecteur. C’est tout !pourquoi vous avez des vue sur elle ?

    -          Oui dit-nous Alexandre ? as-tu des vue sur elle ? taquina Lolita.

    -          Mais non ! je la considère comme ma sœur ! 

    -          Par contre lolita, je ne savais pas que tu sortais avec ce type !

    -          Comment ça ce type !?

    -          Bon vos crises de jalousie sont finies ? Alice venait de descendre.

    -          Ma puce !! tu m’a tellement manqué elle lui sauta dans les bras.

    Drinnnnnggg !!!

    -          C’est qui ?

    -          Je vais allez voir dit Victor

    Un peu plus loin non de là.

    -          Oui ?

    -          Bonjour je suis Djaara un ami de Alice.

    -          Et ?

    -          Je viens prendre de ses nouvelles.

    -          Elle va bien, voilà alors tu es gentil tu dégage ! dit Victor énerver

    -          Euh … désolé je ne savais pas qu’elle avait un mec… aussi …

    -          Jaloux, possessif ? oué… sauf que je ne suis pas sont mec encore, alors tu es gentil tu t’en va !on a des invité.

    Paul commença à s’énerver.

    -          Ecoute tu es bien gentil ! mais je veux la voir c’est clair ! ce n’est pas un fouteur de merde qui va me faire chier !

    -          Alice m’a dit de ne pas te laisser entrer, elle ne veut pas voir un emmerdeur qui traine avec des salopes chez elle ! j’ai était clair là ?

    -          Bien … vous pouvez lui donner sa au moins ?

    -          Elle n’aime pas les tulipes… que les rose blanches… mais si tu veux je peux lui donner ton mot.

    -          Oui je veux bien souffla Paul. Ecouter … je … je l’aime vraiment, je ne veux pas qu’elle m’en veuille.

    -          Je crois que pour le moment, le mieux c’est que tu l’oubli et que tu fasses le point avec tes copines possessif. Après sa… sa ira peut être mieux …

    -          Justement je voulais lui dire que j’avais dit aux filles de plus m’approcher.

    -          Alors laisse-lui du temps. Maintenant va-t’en avant que je change d’avis et que je veuille te tuer pour l’avoir traité comme une sous merde.

    -          Désolé encore …

    -          C’est pas grave file !

    Alors que l’on vit Victor venir vers nous, Alice souris

    -          c’était qui ? demanda-t-elle.

    -          … mange on en parlera après, ma louloute.

    -          Oki, et donc je disais rigola Alice. A ce moment-là j’ai poussé lolita elle était toute rouge !

    L’ambiance était plus tôt bonne enfant, on rigoler de la rencontre entre Paul et Lolita, et de tout ce que Alice et lolita faisait avant de venir à notre lycée.

    01

    -          Dit moi Sasha t’est parent sont mort ?

    -          Oui …

    Comment plomber une ambiance en 10 seconds chronos

    -          Alice … tu n’as vraiment aucun tact !

    -          Je suis curieuse, c’est tout !

    -          Humm … fis-je, d’une mine désinvolte. Ce n’est pas grave, t’en fait pas !

    -          Sasha et très mature comme fille rajoute Amélia. Vous savez ce n’est pas facile tous les jours de s’occuper de son avenir seule si tôt ! 

    -          Amélia murmurais je. Je crois qu’elles sont comprises le message !

    -          Ne t’en fait pas ! je te comprends tout as fait, moi et lolita ce fut pareille !

    -          Comment ça ?

    -          On a plus nos parent nous aussi, obliger de quitter la ville. Puis certaines aides nous ont aidez pour pouvoir payer cette appartement.  Puis mettre assez d’argent de côté, au cas où … elle repensa, à ce qui c’était passer au toilette. Tu sais, la vie n’est pas facile ! mais on fait avec.

    -          Oh ! ma Lili toujours le dernier mot pour apaiser les esprits Victor la décoiffa en passant ses mains dans ses cheveux.

    -          Arrête ! j’ai horreur de ça. grima ça la jeune fille.

    -          Ecoutez-moi les filles, demain je viens à votre lycée. Personne ne doit être au courant !

    -          Mais comment vas-tu faire ? demanda Alexandre.

    -          Tu verras bien, en attendant tu ne m’as jamais vu ! c’est clair ?

    -          Oui !

    On avait décidé de dormir là ce soir. Il y avait largement assez de place pour tout le monde.  Cependant je me posais des questions … pourquoi avaient elle quitter la ville ? Les menacer t’elles ? Toutes ces questions sans réponses. Je m’endormais petit à petit.

    -          Allez les filles debout !

    -          Humm victor grommela Alice.

    -          Allez ma belle, il lui caressa les cheveux. Je sais que c’est dur, mais tu peux te réveiller.

    -          J’ai passé une nuit blanche, je n’ai pas envie… je crois que je vais sécher les cours je me sens pas bien.

    -          Ah non ! tu viens avec moi ! il la tira et la mit sur ses épaules.

    01

    Alors que je me réveiller, je vis Victor me secouer violement.

    -          Allez debout, on va en cours !

    -          Non mais ça ne va pas ! euh … je vis Alice sur l’épaule de Victor ce qui m’intrigua au plus au point.

    01

    -          Lâche-moi bon sang ! dit Alice toujours sur l’épaule de Victor.

    -          Tais-toi femme ! il lui mit une tape sur les fesses.

    -          Je vais t’arrachez les couilles, si tu refais ça !

    -          Vas-y ! imaginez un seule instant que tu puisses me les touchez, me fait limite bander !

    -          Bon les porcs là ! vous arrêtez je ne veux pas vomir dès le matin. Dit lolita, se réveillant à peine.

    -          Dit lui de me lâcher !

    -          J’ai déjà mon mec qui me saoul, alors occupe-toi du tiens !

    -          Genre Alexandre c’est ton mec ?! oui c’est ça, et moi je me tape Victor alors !

    -          Oh oui ! faites qu’elle sorte avec lui. En rajouta Victor.

    -          Victor ! cria Alice toute gênée. Arrête tes bêtises.

    -          T’en fait pas, ma belle je serais comment te satisfaire !

    -          Ben alors Alice tu rougie ? serais tu attirées par le corps musclé de Victor ? dit lolita pour taquiner, sa jeune amie.

    -          Mais tais-toi donc ! elle rougie énormément.

    -          Bon ! les filles et les mecs, on devrait y allez ! les regardais-je en m’assurant qu’elles m’ont bien compris.

    -           Go répondaient tout le monde en cœur.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique